lautenbachois.fr

"Pass sanitaire" : les Alsaciens dans la rue pour défendre leur liberté

- aucun commentaire

Toujours plus nombreux, des milliers d'Alsaciens manifestent, au coeur de l'été, leur opposition à leur privation de liberté programmée...
Malgré les tentatives de minimisation, désormais flagrantes, des "grands médias"- grands par la taille, et de plus en plus petits par leur éthique...
Parmi les manifestants, de nombreux soignants, restaurateurs, commerçants, déterminés à aller au bout de leurs convictions !
A Colmar, l'imposant cortège de 4000 citoyens parti de la place de la Mairie, après une étape au Champ de Mars, s'étirait ensuite (sans l'ombre d'un incident) sur toute la bien-nommée avenue de la Liberté, depuis le pont de la Gare, jusqu'à l'entrée de l'hôpital PASTEUR, où s'est terminée la manifestation, en soutien aux soignants.

Lire la suite de "Pass sanitaire" : les Alsaciens dans la rue pour défendre leur liberté

Usine à gaz de la CCRG : le projet avorté coûte 40 500 euros au contribuable

- aucun commentaire

Un titre d'article qui allait de soi ...
A l'issue du conseil du 26 Novembre 2019, dans son fascicule "Brèves de Conseil N°5" destiné aux élus locaux de l'époque, la CCRG présentait fièrement un "projet de création d'une unité de biométhanisation à Issenheim", dans lequel elle investissait 45 000 euros.
La dernière phrase de l'article était, curieusement (prémonitoirement ?), inachevée :
Un an et demi plus tard, l'enterrement du projet est approuvé à l'unanimité (point 4.2 du conseil du 24.06.2021 dont le PV complet est ici : pv-cc-2021-06-24-dont-methaniseur-page-160-.pdf ) :
Sur les 100 000 euros de capital de départ (dont l'apport de 45 000 euros de la CCRG), 90 000 euros se sont donc "envolés", les miettes restantes sont "cédées" par la CCRG à Caléo pour 4500 euros .
Comptant probablement parmi les dépenses ayant mangé le capital, on soulignera l' "étude de faisabilité (sic)" dont l'exceptionnelle pertinence a si bien su mettre en lumière "les nombreuses incertitudes (sic)" ayant amené le projet à capoter !
Toujours des responsables, jamais des coupables ...
Le contribuable Florivalien, dont la digestion des augmentations de factures eau et poubelles fait fermenter la rancoeur, saura s'en souvenir !

Lire la suite de Usine à gaz de la CCRG : le projet avorté coûte 40 500 euros au contribuable

CCRG : un lourd magazine dans lequel Lautenbach ne pèse rien ...

- 3 commentaires

Le magazine semestriel de notre Comcom, fraîchement distribué dans nos boîtes aux lettres, interpelle par son poids et la très confortable épaisseur de son papier glacé ; la balance de précision affiche fièrement 169 grammes pour ce prospectus de luxe ...
Renseignements pris, ce document payé par nos impôts est édité à 19 000 exemplaires ; multiplication faite, nous avons donc 3.2 tonnes de papier produite, distribuée puis à ramasser dans les poubelles ...
Un sacré paradoxe pour un document qui prône en long et en large la réduction des déchets :
Mais ce qui chiffonne davantage encore, c'est que dans cet épais magazine (le N°28, donc), de nombreuses communes se mettent en valeur via leurs manifestations récentes ou à venir, mais nulle part Lautenbach n'est mentionné ! Pourtant l'actualité communale de Lautenbach n'est pas tout à fait inexistante : marchés bio, Cirkala, recherche médecin, foyer-club, réfection de mare, future journée citoyenne...mais rien de rien n'apparaît !
Renseignements pris (bis), il s'avère que chaque municipalité dispose d'un correspondant "communication", qui a été sollicité pour fournir un contenu concernant sa commune : ceux n'ayant pas réagi ont même été sollicités une deuxième fois ...
Lautenbach n'est donc pas "black-listé" comme le lecteur non averti pourrait le croire : hélas pour le rayonnement de notre commune, il y a simplement, quelque part, un élu qui n'a pas fait son boulot !

Lire la suite de CCRG : un lourd magazine dans lequel Lautenbach ne pèse rien ...

Cérémonie du 8 Mai : service minimal...

- 3 commentaires

Ambiance particulière à Lautenbach pour la commémoration de l'Armistice 1945 : effectif minimal, absence du maire, sonnerie aux morts diffusée par mini-enceinte, et mini-gerbe composée de végétal taché ...
L'hommage aux victimes de guerre de notre village n'a hélas pas été à la hauteur de leur sacrifice.
Le "covid" n'excuse pas tout ...
Mais la photo officielle sera sauve ...et pour certains, c'est l'essentiel !

Lire la suite de Cérémonie du 8 Mai : service minimal...

En prévision des dérives routières post-confinement : communiqué de SOS Massif des Vosges

- aucun commentaire

Plusieurs médias ont récemment évoqué la mise en place prochaine de mesures destinées à limiter les nuisances sonores dans le Massif, alors même que les excès du dernier déconfinement sont encore dans tous les esprits des riverains exaspérés ...
Tests de niveau sonore par "radar Méduse" (dans les Vallées de la mi-Mai au 31 Juin, puis sur la route des Crêtes du 1er Juillet au 31 Août) et expérimentation de la baisse de 20km/h de la vitesse dans les cols sont évoqués :
La dynamique association SOS Masif des Vosges vient également d'émettre un communiqué à l'intention des préfets des départements concernés par ces nuisances, afin que soient réalisés "dans l'urgence des contrôles de vitesse et de bruit et que soient respectés nos droits élémentaires de tranquillité et de sécurité" et "qu'un signal fort soit envoyé" afin d'éviter les dérives du précédent déconfinement.
L'intégralité du communiqué ici :

Lire la suite de En prévision des dérives routières post-confinement : communiqué de SOS Massif des Vosges

L'ex Maison de Retraite Chanoine Oberlé de Rimbach bradée 125 000 euros par la Comcom !

- 1 commentaire

On découvre cette info à la lecture du PV du conseil de la Comcom de Guebwiller, en pages 19 et 20 de ce PDF (ou feuillets 2021/85 et 2021/86) :
Tous les détails de ce point, ainsi que des photos supplémentaires du bâtiment : voir ci-dessous l'article complet.

Lire la suite de L'ex Maison de Retraite Chanoine Oberlé de Rimbach bradée 125 000 euros par la Comcom !

Fin d'un mythe : le chauffage au bois s'avère extrêmement polluant !

- 5 commentaires

L'actuelle majorité municipale envisage l'installation, au coeur du village, d'une chaudière centralisée au bois, qui desservirait les différents bâtiments communaux via un réseau de chaleur (car les chaudières individuelles de ces bâtiments arriveraient en fin de vie, dixit) : écoles, presbytère, collégiale, mairie, voire même salle de l'ancienne gare. Les riverains situés à proximité de cet hypothétique futur réseau de chaleur seraient également susceptibles de pouvoir être raccordés.

Pour l'instant, seule l'étude de faisabilité a été votée par la majorité municipale (point 7 du compte rendu du Conseil Municipal du 29 Mars, voir article précédent) : sur les 9000 euros que coûte l'étude, la commune déboursera 2274 euros le reste étant couvert par une subvention (et la récup' de la TVA).
Le coût du projet lui-même n'est évidemment pas connu mais on avoisinerait facilement le million d'euros...Autrement dit, ce serait LE gros projet du mandat.

Petit problème, ce vague projet tombe pile au moment où de plus en plus de voix s'élèvent contre ce genre d'installations, dont on réalise qu'elles sont une source non négligeable de pollution aux micro-particules ...
Ainsi à Strasbourg, une association qui lutte contre la pollution de l'air (Strasbourg respire) estime-t-elle qu' "encourager le développement du chauffage au bois et des centrales biomasses – qui fonctionnent en grande partie au bois – est dangereux pour la santé de nos concitoyens et incompatible avec les politiques publiques d’amélioration de la qualité de l’air" ;
Cette alerte sur les dangers de la combustion du bois "notamment en raison des hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) extrêmement cancérigènes qui entrent à la fois dans la composition des particules fines mais également des gaz émis" est signée par une liste impressionnante de professionnels de santé. L'intégralité de cet article éloquent est ici :

https://strasbourgrespire.fr/2021/04/alerte-sur-le-developpement-des-centrales-au-bois-et-des-incinerateurs/

Repris par "Libération" ce 17 Avril 2021, ici :

https://www.liberation.fr/idees-et-debats/tribunes/le-chauffage-au-bois-dangereux-pour-la-sante-et-pour-lenvironnement-20210417_CFWJWEDFQ5CXZPKHZAZVNH4TXA/

Près de chez nous, un village de l'arrière-vallée a, en son temps, également fait le choix d'une chaudière centrale au bois ; renseignements pris, les pannes sont fréquentes - et c'est le fuel qui relaie, aucun riverain ne s'y est connecté, et le bois qui à l'époque était censé être local, vient finalement d'Allemagne : sans commentaire !

Bref, et si finalement, dans l'intérêt de notre santé et de nos finances, on restait gentiment au gaz, dont le réseau est déjà là, et dont la combustion ne dégage que du CO2 et de la vapeur d'eau, quitte à souscrire des abonnements auprès de fournisseurs qui encouragent le biogaz ?

Etre constructif, c'est parfois aussi savoir ne pas construire n'importe quoi !

Lire la suite de Fin d'un mythe : le chauffage au bois s'avère extrêmement polluant !

PV du Conseil Municipal du 29 Mars 2021

- 3 commentaires

Lautenbachois.fr procure à ses lecteurs ce compte-rendu du Conseil Municipal qui ne figure désormais plus dans le bulletin communal ...
Budget primitif 2021 (dont restauration Collégiale, projets de panneaux solaires et de chaufferie centralisée au bois ...), acquisition d'un emplacement réservé à un particulier au fond de la rue St Jean, report de la vente à un particulier d'une parcelle communale au Klein Soultzbach (sur laquelle on réalise in-extremis qu'il existe un ouvrage hydrique d'intérêt communal), appellation d'un nouveau lotissement (où auparavant poussaient des arbres), vote rétroactif pour l'implantation d'un SRO (en fait déjà installé - voir article précédent), nouveau recrutement (sans concertation avec l'opposition), montant des gratifications aux retraités 2021 de la commune, nouveaux horaires Mairie etc..., tout est là :

Parmi les différentes subventions attribuées aux associations, dont les montants n'apparaissent pas en détail dans ce compte-rendu, on notera qu'il est prévu d'attribuer 7000 euros, pour le 1er trimestre de la rentrée 2021/2022, à une association qui remplacera l'actuel périscolaire.
Rappelons que l'actuel périscolaire aura été coordonné jusqu'à la fin de cette année scolaire 2021, par de méritants bénévoles qui passent la main après des années de dévouement au service des parents d'élèves ayant bénéficié de ce mode de garde.
Le transfert de cette gestion, par l'actuelle majorité, à une association privée dont c'est la compétence, aura donc un coût estimé à 21 000 euros annuels (soit 3 trimestres scolaires à 7000 euros le trimestre) : ce sont quasiment toutes les économies réalisées par la suppression de la navette scolaire qui sont englouties par ce choix. A priori, cette participation communale ne représente que 30 % du coût total du service puisque les parents, qui ont choisi de vouloir des enfants, paieront les 70% restants du coût réel de ce périscolaire.
Pourquoi la Comcom, dont ce serait le rôle au même titre que de financer une piscine à 20 millions d'euros, ne s'est-elle jamais sentie concernée par cette question du périscolaire sur son territoire ? Voilà une "compétence" (sic) justifiée et parfaitement ciblée qu'on lui délèguerait bien volontiers ...en attendant, piscine et aires de jeux payées par les Florivaliens profitent allègrement aux enfants des autres territoires !

Quant au détail du coût conséquent de certaines autres subventions, dites culturelles, voulues par la majorité pour 2021, il vous sera proposé de déambuler dans un article ultérieur pour les découvrir !

Lire la suite de PV du Conseil Municipal du 29 Mars 2021

Censé être voté dans 4 jours, le projet déjà définitivement en place !

- 2 commentaires

Décidément la fibre est fidèle à sa réputation de rapidité ...
Le Conseil Municipal était censé donner, par vote du point 14 ce Lundi 29 Mars, son accord à l'installation sur une parcelle communale, d'un SRO (sous répartiteur optique), sorte d'armoire électrique qui généralement n'améliore pas le paysage urbain :
Or on constate ce jeudi 25/03 que l'équipement flambant neuf est déjà en place ...
La décision du conseil municipal a donc été court-circuitée ? Y a-t-il eu un accord officieux, ou l'entreprise a-t-elle allègrement passé outre l'éventualité d'un vote négatif ?
Dans tous les cas, on espère que l'INTEGRALITE des conseillers municipaux, dont on a ici très ostensiblement méprisé le rôle, n'aura pas la fibre trop rancunière ...

Lire la suite de Censé être voté dans 4 jours, le projet déjà définitivement en place !

Faut-il tomber dans le panneau ?

- aucun commentaire

Plutôt que de voir les nids-de-poules de nos rues et places qui font honte à notre commune, l'actuelle majorité préfère porter son regard sur les toitures, et tenter de se donner l'illusion de "développer des énergies renouvelables" ; ainsi l'équipement de l'un de nos bâtiments communaux avec 27 panneaux est-il prévu au Budget Primitif 2021 pour une somme de 16 500 euros. "L'installation pourrait être réalisée au cours du second semestre 2021".
Combien de ces élus donnent-ils l'exemple et sont-ils équipés de panneaux solaires à titre personnel ?
Nous avons trouvé, au sujet de la pertinence des panneaux solaires, une vidéo fort instructive de l'intervention, devant une commission du Sénat, de Jean-Marc Jancovici, ingénieur consultant spécialiste de l'énergie et du climat : https://www.facebook.com/arnold.ravenel/videos/10158438163838778/?d=w
Voici donc ses propos :
"Il faut 30 ans de fonctionnement d'un panneau fabriqué en Chine pour équilibrer son carbone de fabrication [...] Donc quand on a subventionné l'installation du photovoltaïque en France [...] on a subventionné le déséquilibre commercial, pas d'emploi en France, et une hausse des émissions de CO2, donc on a tout faux [...] sur toute la ligne. Et je suis écolo, je suis soucieux de préserver un monde stable pour mes enfants, c'est ça pour moi la définition de l'écologie"

 On rajoutera aux arguments de cet expert que dans notre situation on ne sait même pas ce qu'il adviendra à longue échéance de ce bâtiment, utilisé actuellement quelques heures par semaine seulement comme "bibliothèque" : on a la lecture, mais pas la lisibilité !

Lire la suite de Faut-il tomber dans le panneau ?

Les séances du Conseil Municipal sont publiques (encore heureux !) + Ordre du Jour + Attention : MISE à JOUR

- aucun commentaire

La séance ordinaire du Conseil Municipal initialement prévue Mercredi 24 Mars à 20h15, c'est à dire en plein créneau de confinement, est reportée in extremis au samedi 27 Mars à ...8h du matin, afin de permettre au public de pouvoir y participer, comme il se doit dans notre précieuse démocratie ...
L'horaire de 8 heures du matin semble avoir été "la seule possibilité par rapport aux disponibilités des uns et des autres" : des uns plutôt que des autres, dirons nous, puisque l'opposition n'a aucunement été consultée ....une autre idée du PARTAGE, sans doute !
L'intéressant ordre du jour de cette très matinale séance, publique donc (avis aux amateurs), est ici : convocation-au-cm-du-27.03.2021.pdf
On ignore si les croissants seront fournis pour discuter d'un budget prévisionnel très "fort de café"...

!!! MISE A JOUR du 24/03/2021 à 13h45 !!! : cette séance de Conseil Municipal est finalement REPORTEE au LUNDI 29 MARS à 18h , Salle de l'ancienne Gare.

Lire la suite de Les séances du Conseil Municipal sont publiques (encore heureux !) + Ordre du Jour + Attention : MISE à JOUR

Masques à la sortie de l'école : pas un max de parents parés

- 2 commentaires

On nous signale avec récurrence, insistance et inquiétude, qu'à la sortie des écoles certains parents d'élèves ne portent pas de masque...
Un arrêté préfectoral rend pourtant cette précaution obligatoire :
Il est vrai que la communication municipale est quelque peu défaillante sur le sujet : rien sur le site internet, et pas d'affichage aux entrées des écoles ...
Peut-être l'occasion de réviser la notion de périmètre ?

Lire la suite de Masques à la sortie de l'école : pas un max de parents parés

L'horaire vous intéresse

- 1 commentaire

Un très peu manuel "atelier" est censé se dérouler demain salle du cloître : en fait, une nouvelle réunion, avec pour thème "votre village vous intéresse".
Nul horaire d'indiqué cependant sur le site communal de la majorité : curieux, pour une réunion censée être publique !
On imagine que les gens "cooptés" sont, eux, bien au courant du créneau concerné... une façon comme une autre de préserver l'entre-soi ?
Que ceux qui ne viendront pas soient néanmoins déculpabilisés : ce n'est pas parce qu'on ne participe pas à ce type de réunion, qu'on ne s'intéresse pas à son village !

Lire la suite de L'horaire vous intéresse

De la Ste Lucie...à la St Glinglin (2 photos)

- 1 commentaire

La commission "animation et vie communale" a tenté, le 13 décembre dernier, de lancer l'opération "les lumières de la Ste Lucie" ;
A cette occasion, des bougies flottantes ont été déposées dans la fontaine "Stockbrunna" (cf photo ci-dessous, source : Bulletin d'information de la Majorité, "Trait-d'Union" N°54).
Si l'initiative est plutôt louable, on regrette juste que plus d'un mois après, ces bougies, du moins celles qui restent, soient toujours encore en partance pour les égoûts ...
Les organisateurs ont-ils l'angoisse qu'elles ne soient pas tout à fait éteintes ?
Ont-elles été confondues avec des coquelicots, dont certains réclament la présence à cor et à cri ?
Ou s'agit-il de l'illustration, sur le terrain, "de ce qu'il ne faut pas faire", pour un autre article du même bulletin, intitulé "le plastique, notre meilleur ennemi" ?
Mais peut-être aussi a-t-on seulement, pour le nettoyage, préféré laisser Lucie faire ?

Lire la suite de De la Ste Lucie...à la St Glinglin (2 photos)

Déneigement : pas d'excès de sel ! (6 photos)

- 5 commentaires

Lautenbach une nouvelle fois au régime sans zèle !
A la vague de neige du 15 Janvier, succède une grosse vague d'indignation parmi les habitants, confrontés cinq jours plus tard encore (nos photos datent du 20/01) à des rues transformées en patinoires, effet conjugué du gel, d'un déneigement très superficiel, et d'une désespérante absence de salage ...
Emprunter la rue principale pour rejoindre un commerce durant cette période a relevé du défi pour l'autochtone piéton non équipé de piolets et crampons, et de surcroît, il fallait partager la voie avec les véhicules, eux-mêmes en difficulté...
Lame de chasse-neige vétuste ? Pénurie de sel ? De personnel ? Grève du zèle ? Un peu de tout ça ?
Curieusement, certaines rares rues étaient scrupuleusement dégagées, amenant d'aucuns à parler de "discrimination"...
Dans tous les cas, un joli fiasco dont les conséquences auraient pu être dramatiques !

Lire la suite de Déneigement : pas d'excès de sel ! (6 photos)

Toubib or not toubib...

- 1 commentaire

L'assuré social du Florival, qui pourtant paie ses cotisations et sa mutuelle rubis sur ongle, éprouve depuis un temps bien trop long, de grosses difficultés à consulter un médecin généraliste : les rares professionnels qui exerçaient encore dans le secteur sont désormais tous retraités !

Pourquoi cette situation, pourtant prévisible de longue date, n'a-t-elle pas été anticipée ?
Pourquoi les élus, dont l'anticipation est pourtant le devoir principal, attendent-ils d'être mis devant le fait accompli pour avoir un semblant de réaction ?

L'actuel député du Haut-Rhin n'a alerté la directrice de l'ARS "Grand-Est" (sic) que courant septembre 2020, par cette (très) brève première lettre :
Celle-ci étant a priori demeurée sans effet (c'est ballot), une deuxième est envoyée le 16 décembre 2020 :

Les Maires quant à eux font ce qu'ils peuvent, accrochent des banderoles (photo ci-dessus), organisent une manifestation (qui ne perturbera personne à l' ARS de... Nancy), voire même une pétition qui rencontre un succès fou puisqu'elle recueille... 4 signatures après 1 mois de lancement :
(Mise à Jour : on constate une brutale hausse à 25 signatures le 20/01 ! Notre article stimule les ardeurs semble-t-il !!! Tant mieux ...)
Bref, ça nous fait beaucoup de monde qui subitement prêche dans le désert...médical, voire pour sa paroisse ...électorale, alors même que la source du problème que nous payons aujourd'hui au prix fort, réside dans l'application, durant ces dernières décennies, d'un scandaleux numerus clausus aux études de médecine ! (enfin supprimé pour la rentrée 2020 : https://solidarites-sante.gouv.fr/actualites/presse/communiques-de-presse/article/numerus-clausus-2020-429464 )
Ce numerus clausus, véritable "rareté organisée", aura donc non seulement permis à des générations entières d'étudiants de vivre un stress insoutenable en terme d'accès aux études médicales, avec l'effroyable gâchis de vocations que l'on sait, mais également aux plus chanceux de s'assurer, assez souvent de père en fils, une opulente carrière, sur le principe du "ce qui est rare est cher" : le malade, lui, n'a plus qu'à patienter des demi-journées entières dans les salles d'attentes, sans broncher, en s'estimant heureux d'être reçu sur RdV avec des délais dépassant parfois 6 mois, pour ensuite allonger son chèque, dépassement d'honoraire inclus ! Le désert des uns ...fait le dessert des autres !

Alors à ceux qui prétendent que nous sommes patients, on peut répondre qu'on est surtout impatients que les choses changent en profondeur, car envisager que des "médecins" avec des diplômes "d'ailleurs" viennent exercer à l'endroit même où des étudiants  d' "ici" n'ont pas eu accès à la profession faute de places et de financement, est parfaitement insupportable.

Lire la suite de Toubib or not toubib...

56,55% des votants Alsaciens sont CONTRE le bretzel !

- aucun commentaire


La bretzel-propagande du conseil départemental bat son plein dans le dernier numéro de son magazine, où un article prétend que "les Alsaciens ont choisi leur marqueur territorial" ;
La formule, ainsi tournée, évoque de façon irrépressible l'image de l'Alsacien une nouvelle fois pris pour un toutou, qui "pour marquer son territoire" lève la patte devant chaque lampadaire et y pisse désormais... du bretzel (l'urine est salée c'est bien connu) !
Pour qui nous prend-on ?
Sur les quelques votants (a priori 58 000, mais qui a pu vérifier le déroulement de ces prétendus votes?), une franche majorité de 56.55% (soit 36,59 + 19.96) n'a PAS voté le bretzel, mais l'une des 2 autres propositions !
Pourquoi y avait-il trois choix, et pas deux, ou quatre ?
Ne faudrait-il pas prévoir un deuxième tour ?
Qu'on cesse de nous imposer par tous les moyens (et à nos frais) ce marketing fini au pipi !

Lire la suite de 56,55% des votants Alsaciens sont CONTRE le bretzel !