lautenbachois.fr

Articles de la rubrique : Dans le Florival

En prévision des dérives routières post-confinement : communiqué de SOS Massif des Vosges

Rédigé par lautenbachois.fr - - aucun commentaire

Plusieurs médias ont récemment évoqué la mise en place prochaine de mesures destinées à limiter les nuisances sonores dans le Massif, alors même que les excès du dernier déconfinement sont encore dans tous les esprits des riverains exaspérés ...
Tests de niveau sonore par "radar Méduse" (dans les Vallées de la mi-Mai au 31 Juin, puis sur la route des Crêtes du 1er Juillet au 31 Août) et expérimentation de la baisse de 20km/h de la vitesse dans les cols sont évoqués :
La dynamique association SOS Masif des Vosges vient également d'émettre un communiqué à l'intention des préfets des départements concernés par ces nuisances, afin que soient réalisés "dans l'urgence des contrôles de vitesse et de bruit et que soient respectés nos droits élémentaires de tranquillité et de sécurité" et "qu'un signal fort soit envoyé" afin d'éviter les dérives du précédent déconfinement.
L'intégralité du communiqué ici :

Lire la suite de En prévision des dérives routières post-confinement : communiqué de SOS Massif des Vosges

L'ex Maison de Retraite Chanoine Oberlé de Rimbach bradée 125 000 euros par la Comcom !

Rédigé par lautenbachois.fr - - aucun commentaire

On découvre cette info à la lecture du PV du conseil de la Comcom de Guebwiller, en pages 19 et 20 de ce PDF (ou feuillets 2021/85 et 2021/86) :
Tous les détails de ce point, ainsi que des photos supplémentaires du bâtiment : voir ci-dessous l'article complet.

Lire la suite de L'ex Maison de Retraite Chanoine Oberlé de Rimbach bradée 125 000 euros par la Comcom !

Toubib or not toubib...

Rédigé par lautenbachois.fr - - 1 commentaire

L'assuré social du Florival, qui pourtant paie ses cotisations et sa mutuelle rubis sur ongle, éprouve depuis un temps bien trop long, de grosses difficultés à consulter un médecin généraliste : les rares professionnels qui exerçaient encore dans le secteur sont désormais tous retraités !

Pourquoi cette situation, pourtant prévisible de longue date, n'a-t-elle pas été anticipée ?
Pourquoi les élus, dont l'anticipation est pourtant le devoir principal, attendent-ils d'être mis devant le fait accompli pour avoir un semblant de réaction ?

L'actuel député du Haut-Rhin n'a alerté la directrice de l'ARS "Grand-Est" (sic) que courant septembre 2020, par cette (très) brève première lettre :
Celle-ci étant a priori demeurée sans effet (c'est ballot), une deuxième est envoyée le 16 décembre 2020 :

Les Maires quant à eux font ce qu'ils peuvent, accrochent des banderoles (photo ci-dessus), organisent une manifestation (qui ne perturbera personne à l' ARS de... Nancy), voire même une pétition qui rencontre un succès fou puisqu'elle recueille... 4 signatures après 1 mois de lancement :
(Mise à Jour : on constate une brutale hausse à 25 signatures le 20/01 ! Notre article stimule les ardeurs semble-t-il !!! Tant mieux ...)
Bref, ça nous fait beaucoup de monde qui subitement prêche dans le désert...médical, voire pour sa paroisse ...électorale, alors même que la source du problème que nous payons aujourd'hui au prix fort, réside dans l'application, durant ces dernières décennies, d'un scandaleux numerus clausus aux études de médecine ! (enfin supprimé pour la rentrée 2020 : https://solidarites-sante.gouv.fr/actualites/presse/communiques-de-presse/article/numerus-clausus-2020-429464 )
Ce numerus clausus, véritable "rareté organisée", aura donc non seulement permis à des générations entières d'étudiants de vivre un stress insoutenable en terme d'accès aux études médicales, avec l'effroyable gâchis de vocations que l'on sait, mais également aux plus chanceux de s'assurer, assez souvent de père en fils, une opulente carrière, sur le principe du "ce qui est rare est cher" : le malade, lui, n'a plus qu'à patienter des demi-journées entières dans les salles d'attentes, sans broncher, en s'estimant heureux d'être reçu sur RdV avec des délais dépassant parfois 6 mois, pour ensuite allonger son chèque, dépassement d'honoraire inclus ! Le désert des uns ...fait le dessert des autres !

Alors à ceux qui prétendent que nous sommes patients, on peut répondre qu'on est surtout impatients que les choses changent en profondeur, car envisager que des "médecins" avec des diplômes "d'ailleurs" viennent exercer à l'endroit même où des étudiants  d' "ici" n'ont pas eu accès à la profession faute de places et de financement, est parfaitement insupportable.

Lire la suite de Toubib or not toubib...

Qualité de notre eau potable 2019 : le taux d'aluminium fait toujours de jolis pics !

Rédigé par lautenbachois.fr - - aucun commentaire

Les Florivaliens sont actuellement (septembre 2020) les destinataires d'un courrier de synthèse sur la qualité de l'eau distribuée en 2019, courrier daté de Mars 2020 ; un retard lié au COVID ?
Comme toujours, le document se veut rassurant, tout va bien, buvez tranquille braves gens ...
Tout au plus y fait-on discrètement allusion au taux d'aluminium dont "la valeur guide de 200 microgrammes/l est dépassée ponctuellement" :
Quelques recherches sur le site de l'ARS nous en disent un peu plus sur les valeurs de ces dépassements, sur ces pics que l'on tente habilement de noyer dans une "moyenne"...
Voici des exemples :

*le 11/06/2019 à GUEBWILLER : 229 mcg/l
*le 09/09/2019 à GUEBWILLER : 509 mcg/l (et 294 mcg/l à ISSENHEIM)
*le 14/10/2019 à LINTHAL : 518 mcg/l (un joli record, photos ci-dessous) :

*le 14/10/2019 à BUHL : 255 mcg/l
*le 14/10/2019 à GUEBWILLER : 291 mcg/l
*le 31/10/2019 à LINTHAL : 210 mcg/l  (193 à BUHL, 194 à GUEBWILLER)
*le 19/11/2019 à GUEBWILLER : 540 mcg/l  !!!

Bref, selon le moment où on ouvre son robinet florivalien, notre verre d'eau peut contenir jusqu'à trois fois la "valeur de référence" en aluminium, substance réputée neurotoxique, dont la présence est UNIQUEMENT liée au mode de traitement actuel de notre eau (sels d'aluminium) ; quel dommage, quel paradoxe, alors que notre eau s'avère par ailleurs d'excellente qualité !

Lire la suite de Qualité de notre eau potable 2019 : le taux d'aluminium fait toujours de jolis pics !