lautenbachois.fr

Archives mai 2020

Déchetteries déconfinées...le parcours du combattant

- aucun commentaire

Sites ouverts "en continu" MAIS ....en alternance ! En fait, encore moins de créneaux qu'avant, alors que les déchets s'accumulent : le mardi et le vendredi de 9h à 16h seulement pour le site de BUHL.
Gageons que l'attente sera nettement moins longue, pour le contribuable pris en otage, quand il s'agira d'envoyer les factures gonflées à bloc !

Lire la suite de Déchetteries déconfinées...le parcours du combattant

Criminels de "guerre" : des comptes à rendre !

- 1 commentaire


Cinq mois maintenant qu'on savait ...
On aurait pu simplement fermer les frontières...désormais on ne traverse même plus la rue sans montrer patte blanche (voir photo ci-dessous prise à Pâques 2020) : qu'avons nous gagné ?
Masques, gel hydroalcoolique, tests ... l'approvisionnement n'est TOUJOURS PAS optimal , CINQ MOIS après ...
Combien de victimes auraient pu être évitées ?
L'incompétence et l'amateurisme qui règnent dans la gestion de cette crise sont accablants et donnent la nausée.
Les soignants, à l'époque gazés par ce gouvernement lorsqu'ils demandaient davantage de moyens et dénonçaient la fragilité de l'hôpital public sacrifié sur l'autel de la rentabilité, seraient désormais bien naïfs de se contenter de quelques applaudissements à 20h ; muselés par les réquisitions liées à la "continuité des soins", ils ne peuvent rien "bloquer" pour se faire entendre (comme d'autres bloqueraient les routes, les trains, les écoles, les facs - ou enverraient les collégiens dans la rue pour défendre leurs avantages d'enseignants..) ; malgré les contraintes (travail de nuit, travail posté, WE, fériés, rappels au pied-levé systématiques, sous-effectif chronique,risques sanitaires) et les lourdes responsabilités, la rémunération des personnels hospitaliers se révèle scandaleusement insuffisante au regard de leur dévouement et leur investissement .Une prime symbolique ne suffira pas pour calmer ceux qui comptent déjà trop de victimes dans leurs rangs. Pendant qu'une grande partie du pays se trouvait au repos forcé (et indemnisé), le personnel hospitalier s'épuisait en première ligne, privé du matériel le plus élémentaire, prenant des risques inconsidérés pour sa propre santé et celle de sa famille, confronté à des choix éthiquement discutables, abandonné des technocrates (ce qui n'est pas nouveau), et contraint aux aléas du système D...

A toutes les familles de victimes, à toutes les "petites mains" dévouées et désintéressées qui dans l'abnégation auront permis à la société de tenir en dépit de vos erreurs, au monde Hospitalier exsangue qui est au bout du bout de ce qu'il pouvait donner : il va falloir rendre des comptes, mesdames et messieurs les politiciens, car vous avez été, une fois de plus, professionnellement NULS.

Quant à nos libertés individuelles, ne les laissons ni être masquées, ni être confinées, ni être "trackées" !
Comme dans toute "guerre" il va falloir démasquer les déserteurs, traquer les collabos ....et SURTOUT chercher à qui le crime profite(ra) !!!

Et n'oublions pas de remercier, pour cette remarquable propagation, tous nos amis les grands voyageurs, adeptes de la globalisation dont ils sont souvent de (bo)beaux obligés économiques ...va falloir prendre un peu moins l'avion maint'nant. Et apprendre à savoir contempler un ciel devenu enfin entièrement bleu.

Lire la suite de Criminels de "guerre" : des comptes à rendre !