lautenbachois.fr

Le Brâme du motard, c'est toute l'année...

- 1 commentaire

C'est systématique : chaque fin de semaine, par beau temps, nos vallées et nos massifs résonnent sans discontinuer des vrombissements de nos chers motards du dimanche partis en cohortes à l'assaut des cols Vosgiens.
Les nuisances sonores sont impressionnantes pour les très nombreux riverains des routes concernées, et randonner dans le massif en espérant profiter d'un peu de silence est devenu un doux rêve.
Le principe consiste donc à se placer entre les jambes un engin aussi puissant et bruyant que possible, et à exhiber ensuite l'illusion de puissance ainsi obtenue, aux yeux et aux oreilles d'un maximum de "public" généralement même pas consentant ...
Ajouter quelques signes de reconnaissance, un sentiment d'appartenance savamment entretenu par le lobby qui doit vendre sa marchandise, et quelques actions de pseudo solidarité pour s'acheter une bonne conscience (même si on a du mal à comprendre le rapport entre le handicap et le fait de cramer du carburant sur la route des crêtes dans un vacarme du tonnerre) : les ingrédients sont réunis pour qu'une minorité "mal dans sa pot" (d'échappement) se sente légitime pour infliger ses nuisances à une majorité...silencieuse !

Quand l'accès aux cols Vosgiens sera-t-il règlementé pour ces engins de pur loisir ?
Pourquoi y a-t-il si peu de contrôles de vitesse, et AUCUN contrôle sonore, sur nos routes de campagne, cols, et routes des crêtes ?
A quand une virade contre le bruit des moteurs à pétrole, cette invention d'un autre siècle désormais ringarde (tous les grands constructeurs priorisent désormais l'électrique, notamment quand il s'agit de performances d'accélération et de vitesse ) ?
Combien de MORTS et BLESSES GRAVES (secourus aux frais du contribuable) faudra-t--il encore déplorer sur les routes du massif parmi les deux-roues?

Les motards n'ont pas le monopole de la "colère" !

Et malgré tout : un grand BRAVO à ces (trop rares) motards qui se déplacent par nécéssité sur nos routes avec des engins sobres, presque silencieux tant le ronronnement de leur moteur est discret, et qui respectent scrupuleusement les limitations de vitesse ....Ils existent !

1 commentaire

#1 agnes a dit :

Eh oui, les weekend deviennent cauchemar tant ces engins résonnent dans cette vallée. A quand un dimanche sans motos et voitures ? Au prix des carburants on continue allègrement la course !!

Écrire un commentaire

Capcha
Entrez le code de l'image :